La réinsertion sociale des ex-détenus

Les ex-détenus souffrent souvent d’une double peine, celle qu’ils ont déjà purgée et le regard des gens et leur potentiel employeur s’ils découvrent leur passé peu glorieux. C’est l’une des raisons pour lesquelles la réinsertion des détenues est essentielle pour éviter de les considérer comme des gens à part.

En milieu carcéral

Les projets d’insertion ou de réinsertion ne commencent pas à la sortie de prison pour les détenus. Ils commencent bien avant, pendant leur incarcération. On l’ignore souvent, mais il y a une loi qui a instauré une obligation d’activité en prison. Ainsi, lors de leur incarcération, les détenus ont la possibilité de choisir entre différentes activités, lesquelles mener. La liste des activités est la suivante : le travail, la formation professionnelle, l’enseignement, les activités éducatives, culturelles, socioculturelles, sportives et physiques. Si le choix est plutôt élargi, hélas la réalité du terrain rattrape la volonté de bien faire. En effet, le surpeuplement en milieu carcéral ne permet pas à tout le monde de bénéficier de cette aubaine.

Éviter les récidives

La réinsertion de détenus à leur sortie de prison est primordiale. Très peu sont enclins à les engager lorsqu’ils découvrent leur passé. Si rien n’est fait, les risques de récidives seront encore élevés. Pour éviter ce retour à la case départ pour les ex-détenus, ils doivent être réinsérés socialement et professionnellement. La réinsertion sociale commence déjà par le fait de les aider à trouver un logement où ils pourront vivre décemment. Cet accueil est souvent réservé par la famille du détenu. Mais si ce dernier n’en a pas, le cas devient plus problématique. Sans logement, il est impossible d’avoir une certaine stabilité. Dans ce cas, ils se retrouvent souvent à la merci de la rue et de ses tentations. En plus du logement, il est important que l’ex-détenu ait des activités quotidiennes qui le tiennent occupé.

Une bonne réinsertion professionnelle ne pourra donc pas se faire sans une bonne réinsertion sociale. La tache la plus difficile pour ex-prisonnier reste à trouver un travail une fois sorti de prison. Hélas, leur passé les rattrape souvent, ce qui représente un handicap énorme pour leur évolution. Heureusement, un travail est effectué en amont lors de leur incarcération pour faciliter leur réinsertion sociale. Le Service pénitentiaire d’insertion et de probation se charge d’accompagner les détenus pour leur donner une formation professionnelle. Certains services de l’État apportent aussi leur contribution comme Pole emploi ou encore la Caisse d’allocation familiale.